Deuxième duel en 24 heures: Océanic VS Québec !!!

août 18, 2012 - 17:53 UTC

C'est sur le coup de 19 heures que les hommes de Serge Beausoleil ont sauté sur la glace du nouvel et superbe amphithéâtre de l'Ancienne-Lorette, pour y affronter une seconde fois en moins de 24 heures, les Remparts de Québec. Il s'agit du 2e de la série de 7 matchs pré-saison pour l'Océanic. Rappelons que vendredi soir à Rimouski, les Bas laurentiens l'ont emporté 3-2. Cette fois ci, les porte-couleurs de la vieille Capitale ont eu le dessus 2-1 après tirs de barrage.


Comme hier, l'Océanic a bénéficié de 3 avantages numériques contre aucun pour les Remparts au premier tiers, mais contrairement à la veille où il avait marqué deux fois, il n'a pu en profiter, ce qui fait que les hommes de Patrick Roy mènaient 1-0 après 20 minutes de jeu. Jason Houde à 16 minutes 44, a marqué le seul but de l'engagement initial, alors que les deux clubs évoluaient à 4 contre 4.

Il n'y a pas eu de but en deuxième période ce qui fait que les locaux ont préservé, grâce au travail de leurs gardiens, leur avance de 1-0. L'Océanic en général et  Anthony DeLuca en particulier, ont menacé avec un avantage de 11-2 aux lancers, sans parvenir à créer l'égalité.Les effets d'un second duel en moins de 24 heures entre les deux mêmes clubs se sont fait sentir, le jeu étant beaucoup plus robuste. Aux bonnes mises en échec se sont ajouté deux expulsions, une de chaque côté. D'abord Ryan Culkin des Remparts a été chassé du match, après seulement 10 secondes de jeu en deuxième, après avoir blessé Garrett Clarke en zone neutre. Clarke n'a pu revenir au jeu par la suite. Puis Jasmin Boutet de l'Océanic a, à son tour, été expulsé de la rencontre après une mise en échec à la tête de Dominick Plante. Les Remparts ont eu une belle occasion à 5 contre 3 pendant 31 secondes sans pouvoir marqué et ils sont 0 en 2 sur le jeu de puissance, l'Océanic étant blanchi sur 5 attaques massives au cours des 40 premières minutes.

À force de menacer la cage adverse, Anthony DeLuca est finalement parvenu, à l'aide d'un boulet du poignet dans la partie supérieure, à créer l'égalité 1-1 avec moins de 3 minutes à jouer en 3e période. Mathieu Leclerc a récolté une passe sur ce but, le seul de l'Océanic sur 6 avantages numériques dans la rencontre, alors que Québec était blanchi sur 4 chances. En fusillade, les 3 joueurs utilisés par Serge Beausoleil n'ont pas compté alors que Massimo Carozza faisait la différence avec son but.

Consolation pour l'Océanic: sur la route, il a pu dominer 30-19 au chapitre des lancers. L'équipe rentre à la maison, alors que des coupures pourraient être annoncées dimanche matin.