MENU

À jouer avec le feu….on se brûle parfois !!!

Jean-Christophe Laflamme a marqué son 2e but du match après 29 secondes de jeu en prolongation, et il a concrétisé une victoire de 2-1 du Phoenix de Sherbrooke sur l’Océanic mercredi soir, devant une foule de 3,426 spectateurs réunis au Colisée de Rimouski.

Il s’agissait d’un 3e gain de suite sur l’Océanic, dont 2 à Rimouski pour le Phoenix, qui avait perdu son premier match en histoire à domicile 5-1 aux mains des Bas laurentiens le 21 septembre, mais qui s’est inscrit en ”bête noire” depuis ce temps. Statistique qui prouve cette avancée, à sa première saison dans le circuit Courteau et jusqu’à ce jour, Sherbrooke compte 3 victoires sur Rimouski…… et 15 au total contre les 16 autres formations de la ligue !!!

Pour les hommes de Serge Beausoleil, qui encaissaient une 4e défaite de suite à domicile, malgré une récolte de 3 points durant cette séquence, le point au classement ne veut pas dire grand chose dans la course au titre de la section Telus-Est. En effet, il place l’Équipe de toute une région en avant par 2 points sur le Drakkar de Baie-Comeau, mais les Nord-Côtiers ont maintenant une partie en main, match qu’ils joueront d’ailleurs jeudi soir à Boisbriand contre l’Armada. En cas d’égalité cependant à la fin de la saison, le premier facteur départageant sera le nombre total de victoires en temps règlementaire et en prolongation, un chiffre qui avantagerait Baie-Comeau au classement.

Peter Trainor, qui a participé aux 3 derniers filets de son équipe (2+1), a réussi le seul but des siens, son 42e de la saison, et son 93e point, récupérant le 2e rang des pointeurs du circuit devant Ben Duffy du Rocket, et s’approchant du même coup à un seul point du meneur, Jonathan Drouin des Mooseheads. Trainor est également grimpé au 22e échelon des meilleurs pointeurs de tous les temps avec l’Océanic, doublant en même temps Olivier Fortier et Aaron Johnson qui ont aussi 167 points, comme Trainor, mais avec moins de francs-buts. Le numéro 17 a besoin de 3 autres points pour passer au 21e rang présentement détenu par Mark Tobin (88-81=169).

Les deux jeux de puissances des deux équipes ont éprouvé des ratés, les visiteurs étant blanchis sur 4 occasions, alors que le but de l’Océanic sur 5 chances, a été réussi à 5 contre 3. La précision au niveau des tirs au but a également fait défaut, en particulier du côté de l’Océanic, qui a eu le dessus 25-24 mais qui n’avait que 14 lancers après 2 périodes de jeu, dont aucun jusqu’à la fin de la période médiane après le but de Trainor, survenu à 9 minutes 46.

Les Bas laurentiens vont compléter ce court séjour de 2 parties à la maison vendredi soir, alors que les Wildcats de Moncton seront les visiteurs pour une première fois cette année au Colisée. À noter qu’en raison de la présentation de la rencontre sur le réseau de télévision Sportsnet, la partie débutera exceptionnellement à 19 heures, un vendredi à Rimouski.

 

plus de nouvelles
1:27
Faits saillants | 14 octobre 2018
Il y a 2 jours
L'Océanic sert la même médecine qu'on lui a servi la veille !
Il y a 3 jours
Victoire! Océanic (4) VS Drakkar (1)
Il y a 3 jours
1:14
Faits saillants | 13 octobre 2018
Il y a 3 jours
Le gardien adverse vole la victoire à l'Océanic !
Il y a 4 jours
Défaite... Océanic (2) VS Screaming Eagles (3)
Il y a 4 jours