MENU

La série 4 de 7 devient une série 2 de 3 !!!

Une poussée de 3 buts en 6 minutes 21 en 2e période, alors que le pointage était 0-0, dont 2 en 30 secondes, a pavé la voie à une victoire de 5-1 de l’Armada, mercredi soir, devant une foule de 2,584 spectateurs à Boisbriand. Ce faisant, la série 1/4 de finale 4 de 7 entre la formation de la région Montréalaise et l’Océanic est maintenant égale avec 2 gains de chaque côté.

La 5e rencontre de la série sera disputée vendredi soir, toujours à Boisbriand, alors que les deux équipes seront de retour à Rimouski pour la joute numéro 6 lundi soir.

La troupe Bas laurentienne sera surement heureuse de profiter d’une journée de congé jeudi, ce qui lui permettra de se regrouper et de retrouver toute sa concentration, qui a été mise à rude épreuve mercredi, en vue de la suite des choses.

En saison régulière, et encore davantage en séries éliminatoires, la discipline est un élément d’une importance capitale pour toute formation aspirante aux grands honneurs, et l’Océanic devra retrouver ses repaires à cet effet, ayant écopé de 15 pénalités mineures simples lors des deux rencontres à Boisbriand, dont 10 mercredi, ce qui a permi à l’Armada de compter 3 fois avec un ou deux joueurs en plus sur la patinoire.

Il est d’autant plus important d’y voir pour les hommes de Serge Beausoleil, parce qu’ils font face à une équipe qui est ultra-disciplinée. En effet, lors du match numéro 4, Blainville-Boisbriand n’a posé que 3 gestes illégaux simple dans toute la rencontre, dont son premier après 36 minutes 58 secondes de jeu, et alors qu’il menait déjà 3-0, ce qui est, on s’en doute bien, potentiellement moins coûteux que si le pointage était plus serré.

Jimmy Oligny (3), à la faveur d’un 5 contre 3 en début de 3e période, alors que l’adversaire menait 4-0, a été le seul buteur de l’Océanic, qui a dirigé 31 lancers sur le filet adverse, tandis que l’Armada tirait 34 fois sur le tandem Philippe Desrosiers et Olivier Tremblay. Ce dernier est venu en relève après le 5e but des gagnants, portant à 35 minutes et 33 secondes sa séquence sans avoir accordé de but en séries éliminatoires, pour amorcer sa carrière, lui qui n’a que 16 ans.

Pour Philippe Desrosiers, qui n’a certes rien à se reprocher dans ce revers, il a cédé seulement ses 3e et 4e buts à forces égales depuis le tout début des séries, en 8 rencontres. Desrosiers a maintenant bloqué 103 des 110 derniers lancers (,936) de l’Armada au cours de 3 dernières parties.

plus de nouvelles
Le Phoenix était due face à l'Océanic !
Il y a 20 heures
2:24
Faits saillants | 18 janvier 2018
Il y a 1 jour
L'Océanic prolonge à 5 sa série sans défaite en temps réglementaire !
Il y a 2 jours
2:21
Faits saillants | 14 janvier 2018
Il y a 6 jours
La revanche est complètement assouvie !
Il y a 6 jours
Victoire! Océanic (8) VS Sea Dogs (1)
Il y a 6 jours