MENU

Ouellet, Jones et D’Amours ne voulaient pas que ça se termine pour eux !

Le capitaine Nathan Ouellet a marqué ses deux premiers buts en carrière en séries éliminatoires à son 16e match, le but égalisateur et le but gagnant avec un peu plus de 6 minutes à faire en 3e période, permettant à l’Océanic de l’emporter 4-3 sur les Cataractes, au Centre Gervais-Auto de Shawinigan, mercredi soir.

Ce faisant, les Bas-laurentiens évitent l’élimination et forcent la tenue d’un 5e et décisif affrontement vendredi soir, toujours en Mauricie.

Utilisé comme défenseur depuis plusieurs semaines en raison des blessures et de la jeunesse de la brigade défensive, Ouellet a retrouvé son poste naturel d’attaquant, marquant ses deux buts en avantage numérique sur deux des 6 occasions des siens. Avant cela, l’Océanic avait été 0/9 au cours des 3 premiers duels.

Quand à Creed Jones, il a été époustouflant, surtout au cours des deux derniers tiers alors qu’il a repoussé 29 tirs sur 30, plusieurs de façon spectaculaire, réservant son plus beau à Lorenzo Canonica de la mitaine en levant la main alors qu’il était étendu sur la patinoire.

L’autre joueur de 20 ans des Nics Anthony D’Amours a joué son rôle de belle façon, terminant la rencontre à égalité aux +/- tout en distribuant 3 mises en échec, un sommet pour son équipe, dont le pointage fut complété par la recrue de 16 ans Jacob Mathieu (2e) et William Dumoulin (1er) avec son premier en carrière en séries. Jérémie Biakabutuka a de son côté amassé deux aides.

Après avoir dominé l’Océanic au pointage 12-3 au cours des deux dernières parties, les Cataractes ont peut-être pensé que l’adversaire serait découragé quand ils ont pris les devants 3-1 tôt en 2e période par l’entremise de Mavrik Bourque avec son 4e en 2 joutes, mais c’était mal connaître la troupe de Serge Beausoleil qui a réalisé l’exploit de revenir de l’arrière par 2 buts ou plus, plusieurs fois cette saison.

Outre le capitaine des Cats, Vasily Ponomarev (3e + une aide) et Isiah Campbell (3e) ont touché le fond du filet, le défenseur Marc-Antoine Pépin récoltant deux passes.

Les hommes de Ron Choules ont été limité à un but sur 5 occasions avec un homme en plus, eux qui étaient 4/10 lors des 3 premières rencontres, mais ont eu le dessus 37-30 au final au tableau des lancers.

L’Océanic, qui en est seulement à une deuxième participation à une série 3 de 5 en histoire, l’autre étant survenue en 1997, et qui s’était terminée par une élimination en 4 face aux Saguenéens de Chicoutimi, aura donc, contre toute attente, forcé la tenue d’un décisif affrontement vendredi soir 19h, toujours à Shawinigan.

plus de nouvelles
La confiance envers Serge Beausoleil et le personnel hockey renouvelée à long terme
Il y a 1 semaine
4:14
Joueur humanitaire : La réaction d'Anthony D'Amours
il y a 2 semaines
L'Océanic de Rimouski et le trophée du joueur humanitaire
il y a 2 semaines
Anthony D'Amours élu joueur humanitaire de l'année dans la LHJMQ
il y a 2 semaines
Un but, un arbre!
Il y a 1 mois
L'arrache cœur de retour en 2021
Il y a 1 mois